MACROSILLONS Une sculpture sonore imaginée par Dominique Balaÿ (technique Laurent Rump, artwork JLG)/////////////////////////////////////////////
contact@websynradio.fr

Porte Ouverte, un entretien avec Philippe Pannetier

Publication dans la revue Droit de Cités d’un entretien entre Philippe Pannetier et Dominique Balaÿ sur la Vraie de vrai histoire du souffflle.
A lire ici : http://droitdecites.org/2010/10/16/un-rendez-vous-droit-de-cites-avec-philippe-pannetier/

[…]

PP : Le fait que Pascal ait demandé à se mettre en face de cette machine est quand même significatif. Cette machine l’a fasciné d’entrée parce qu’il croit qu’elle souffle. C’est ce qui est beau. Sur la vidéo qu’on a faite l’autre jour, il se tient face à elle comme si elle lui faisait des courants d’air : là, c’est le côté chamanique, son intention, sa vision qui prend le pas.

image Pascal Deleuze : gellairrelax

DB : Macrosillons est un objet qui a vocation à passer de main en main et de lieu en lieu …

C’est un objet qui a une vraie force, déjà visuellement. Quand je l’ai présenté à Hélène Audiffren, directrice du musée de Sérignan, il était tout juste sorti de l’atelier et sans même être en capacité de produire un son, elle l’a adopté tout de suite. Il fonctionne comme un signal qui prend en charge plein de choses : des choses du passé avec ce trépied, des choses presque drôles avec cette trompe- klaxon de locomotive, ce bouton rouge clignotant, et enfin son autonomie grâce aux panneaux solaires qui le rapproche d’un certain type de discours par rapport à l’art. D’un seul coup, il ouvre une multiplicité de plans et c’est ce qui fait qu’on a envie de se l’envoyer. C’est d’ailleurs ce que fait Pascal, il se « l’envoie ».

Lire aussi l’entretien avec Pascal Deleuze : http://droitdecites.org/2010/09/25/un-rendez-vous-droit-de-cites-avec-pascal-deleuze/

Share MACROSILLONS :
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • TwitThis

Reply